Histoire du bingo : Plus de détails sur ce jeu classique

L'histoire du bingo est quelque peu difficile à comprendre, vu que son origine reste diversifiée. Le bingo est un célèbre jeu de hasard dans lequel les joueurs marquent des numéros imprimés sur une carte au fur et à mesure que ceux-ci sont annoncés au hasard par un orateur. La partie se termine lorsqu'un joueur réalise n'importe quel motif requis sur la base des numéros tirés. Le joueur doit crier « Bingo » pour que l'orateur et les autres joueurs sachent qu'il a gagné.

L'histoire du bingo remonte au début des années 1530 en Italie. Il est dit que le titre est inspiré du jeu de loterie appelé « Il Giuoco del Lotto d'Italia » qui est également devenu populaire en France et en Allemagne. Par la suite, une variante de loterie appelée « Le Lotto » a été créée en France au 18e siècle. Elle utilise une disposition de numéros en rangées et en colonnes, qui est devenue la base de la conception d'une carte moderne. Le jeu a été normalisé et rendu populaire par Hugh Ward à l'ouest de la Pennsylvanie et de Pittsburgh au début des années 1920. Il écrivit plus tard un manuel et l'intitula « Bingo ».

L'histoire du Bingo remonte également à un autre jeu appelé Beano qui utilisait les règles de Ward, des haricots et des feuilles de carton. Edwin Lowe, un vendeur de jouets, a introduit ce jeu à New York lorsqu'il a vu comment les joueurs l'adoraient à Atlanta. Il a été affirmé que le jeu a communément pris le nom de Bingo lorsqu'un joueur cria Bingo au lieu de Beano.

En 1940, le jeu est devenu célèbre dans de nombreuses régions du pays. Plusieurs variantes ont émergé dans l'histoire du bingo. En voici quelques-unes :

  • Quick Shot : Dans cette version, les cartes sont scellées et les numéros sont tirés à l'avance. Les joueurs qui obtiennent n'importe quel motif spécifié reçoivent un prix en fonction de la table de paiement.
  • U-Pick 'Em : C'est une variante commune au cours de laquelle les joueurs choisissent les numéros qu'ils préfèrent.
  • Bonanza : Elle commence avec un total de numéros de 43 ou 48 (pairs, impairs, ou aléatoires) qui sont déjà tirés. S'il n'y a pas de gagnant, l'orateur continue de tirer des numéros jusqu'à ce qu'un joueur obtienne un motif.
  • Horse Racing : Une version rapide à laquelle jusqu'à 15 joueurs peuvent jouer. Chaque personne reçoit un numéro qui correspond à celui inscrit en haut de la carte. Les numéros sont tirés, et le premier qui obtient 5 numéros dans une colonne gagne.
  • Facebook : Celle-ci diffère des autres variantes, car elle apporte un aspect communautaire à la partie et présente des power-ups (bonus).
  • Electronic : Il s'agit d'une version en ligne d'un jeu traditionnel. Elle utilise des machines à sous.
  • Death : C'est l'inverse d'un jeu typique étant donné que les joueurs qui forment un motif sont éliminés, et le dernier joueur restant devient le vainqueur, ce qui dans l'histoire du bingo est quelque chose d'inédit.